ALAIN BECQUET

  • Fonction : Maire de la commune de Seurre et conseiller régional de la région Bourgogne-Franche-Comté
  • Département : Côte-dʼOr (21)
  • Région :Bourgogne-Franche-Comté

 

Comment avez-vous transformé le camping municipal de Seurre en aire CAMPING-CAR PARK en 2017 ?

C’était un long processus car pour les élus quelque chose de nouveau fait toujours peur.
Nous avions deux campings sur la commune de Seurre, le premier s’est transformé en camping 3 étoiles et l’autre n’était pas rentable. Nous nous sommes posés la question de savoir comment nous pouvions l’aménager.
Nous avions l’idée d’un partenariat avec CAMPING–CAR PARK depuis un moment mais nous n’osions pas vraiment nous lancer.
Nous avons réalisé une analyse de l’investissement et une demande de subventions auprès du département et de la Région Bourgogne Franche-Comté. Le projet s’élevait à 75000 € au total, 30000 € étaient subventionnés et 45000 € restaient à notre charge.
Nous nous sommes lancés dans un plan de financement avec un emprunt sur 10 ans à l’époque, en se fixant pour objectif de rembourser l’emprunt en 8 ans. Et aujourd’hui notre plan de financement se porte plutôt bien puisqu’en 3 ans et demi nous avons amorti les 45 000 € de dépenses !

 

Planifiez-vous de faire des aménagements supplémentaires sur votre aire ?

Nous avons remboursé notre emprunt au 15 Juillet de cette année 2021, ce qui nous motive maintenant à aller plus loin.
Nous avons pour projet d’installer plus de bornes électriques sur notre aire : nous allons réinvestir 25 000 € pour mettre 20 emplacements électriques supplémentaires. Cela va nous permettre de continuer de faire du profit tout en accueillant plus de touristes : plus de touristes c’est plus de consommateurs dans notre centre-ville, cela booste l’activité économique.
Les bons résultats enregistrés par notre aire cet été sont mesurables puisque nous faisons partie des “50 aires les plus fréquentées” du réseau CAMPING–CAR PARK.
Je pense que fréquentation va de pair avec économie et qualité d’aménagement : sur notre aire, chaque camping-cariste à 80m2 d’emplacement à sa disposition. Avec un passage de 28 emplacements électriques à 48, nous comptons continuer d’améliorer la rentabilité de notre aire.

 

Quels conseils pouvez-vous donner aux autres collectivités ?

Si je devais m’adresser à mes confrères, je leur conseillerais de calculer leur reste à charge et d’investir. L’opération est bonne, n’hésitez pas à foncer : le retour sur investissement est là en 3 ans et demi, même mon adjoint aux finances n’en revient pas !

“Merci à vous, j’étais moi-même réticent au démarrage je le reconnais, et aujourd’hui je n’hésite pas à témoigner pour vous.”

 

Interview de novembre 2021